Le projet, son passé et son avenir (ro)

2000 - 2006      2007-10 = grupul sanitar     

 A) Dans les années 90, Philippe Coupé, ex prof de lettres de l’université de Babes-Bolyai (Roumanie) commença à organiser des circuits nature pour des agences de voyage. D’abord des randonnées, de l’ornithologie et observation des ours.

B) Fin des années 90, ce sont des randonnées à cheval avec un haras local de Lipizzans qu’il organisa quand il découvrit cette ferme blottie dans une petite vallée reculée, au pied de la forêt… à vendre.

Adorant les Carpates pour ses collines douces et ses hameaux perdus, il réalisa son rêve en décidant de vivre comme eux loin du tumulte, du stress et de l’abrutissement, et s’installa dans ce qu’il nomma l’Ermitaj. Ses lignes de conduite étant l’autonomie et le respect de la nature, la permaculture et le désir d’un lieu de retraite consacré à la méditation. Philippe a par ailleurs prononcé en 2005 ses vœux de Bodhisattva auprès du maître zen Roland Yuno Rech.

C) En 2007 en compagnie d’Adriana sa compagne, Philippe débuta la restauration de la ferme : un gîte d’une vingtaine de places, une grange pour abriter les 7 ânes, un étang, un tipi, un four à pain, une plateforme dans un saule centenaire. Peu à peu, les gens découvrirent le chemin de l’Ermitaj pour suivre les cours de permaculture ou battre la campagne des ânes. Les woofeurs, ces volontaires de toutes nationalités qui donnent un coup de main dans les fermes bio, restaient souvent plus longtemps que prévu.

D) En 2012, la maladie de Parkinson se déclara et commença à resserrer son emprise. La paralysie immobilisait de plus en plus Philippe. Il perdit quelque peu le contact, les visites se firent plus rares, la liste des e-mails sans réponse augmentait. Il se mit à la recherche de personnes pouvant assurer la pérennité du lieu et de ses activités.

E) En 2015 une nouvelle page de l’histoire s’est écrite en compagnie de Ludo, Remy, Coline, Ben, Pierre et Lætitia. L’équipe est partie s’installer à l’Ermitaj afin d’épauler Philippe dans les activités.

F) Et nous voilà déjà en 2017! Les deux dernières années ont eu leur lot d’expériences riches en apprentissage, de départs et de retours. Et l’Ermitaj est toujours debout! En quête d’une structure et d’un mode de fonctionnement reflétant au mieux le projet, l’idée de créer une ASBL (Association Sans But Lucratif) pour l’organisation de nos activités et l’incorporation de nouveaux partenaires est en train d’émerger doucement…

Aussi si vous êtes intéressé par le projet et qu’il vous tente de nous rendre visite, de participer à nos chantiers ou de partager des savoirs avec nous, n’hésitez pas à nous contacter !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*